FEMTOLASIK/INTRALASIK

La technique Intralasik (également appelée Femtolasik à cause de l’utilisation du laser femtosegonde) suppose une évolution de la technique Lasik conventionnelle.

La première phase de l’intervention chirurgicale (création d’un volet, capot ou flap cornéen) est effectuée par laser femtosegonde, au lieu d’une lame de coupe montée sur un microkératome.

Femtolasik/Intralasik
950 €/œil

PLUS GRANDE PRÉCISION

Nous pouvons concevoir par ordinateur toutes les caractéristiques du volet :

  • diamètre : en fonction de la zone optique à traiter.
  • épaisseur : de 80 microns avec erreur moyenne de +/- 3 microns.
  • pose de la charnière nasale, temporaire, supérieure ou oblique, pour un meilleur positionnement en fonction de l’axe d’astigmatisme à traiter.
  • choix de l’angulation du bord périphérique. De sorte que lors de l’intervention verticale (paroi de 90 º), son emboitement sur la cornée soit parfait (comme un bouchon), en réduisant son risque de déplacement après l’opération.

Lors d’une découpe réalisée avec une lame, le diamètre et l’épaisseur du volet ne peuvent pas être définis avec autant de précision et le bord final est oblong (incliné 45º), c’est pourquoi il ne s’emboîte pas parfaitement sur la cornée inférieure (sur laquelle il repose) et peut donc bouger.

PLUS GRANDE QUALITÉ 

La surface de la cornée basale (sur laquelle le laser agit) possède un haut degré de régularité, ce qui n’est pas le cas lors d’une découpe avec une lame, créant un volet de type ménisque présentant des extrémités latérales plus épaisses et un rétrécissement central ; l’épaisseur du volet est constante sur l’ensemble de son diamètre, ce qui, en plus d’améliorer la sécurité de la chirurgie (en réduisant le nombre de complications éventuelles dues à des découpes irrégulières, incomplètes ou des stries), évite l’induction d’aberrations produites par la forme de ménisque inhérente aux découpes avec une lame.

PLUS GRANDE SÉCURITÉ

Les complications liées à la réalisation du volet cornéen s’en trouvent réduites, ce qui permet de réaliser des volets sûrs sur des cornées minces ou fragiles. Lors de la réalisation d’un bord périphérique vertical, le volet s’emboîte parfaitement à la base de la cornée, ce qui facilite son repositionnement et évite les déplacements ultérieurs et la croissance épithéliale.

Le grand contrôle de l’épaisseur (en évitant les découpes plus profondes que celles prévues) et la réalisation de volets sûrs plus minces permettent de réduire les complications dues à la fragilité cornéenne pathologique après l’intervention.

La chirurgie sera plus confortable pour le patient en causant moins de gênes et, contrairement à la technique avec une lame, n’entraînera aucune perte de vision à aucun moment de l’intervention.

Cependant, la dernière innovation consiste à éviter la création d’un volet cornéen en le remplaçant par une petite incision. Cette technique reçoit le nom de Relex Smile.

Notre équipe vous aidera à trouver la meilleure solution