Dégénérescence maculaire (DMLA)

La rétine et, par conséquent, la macule reposent aussi sur une autre couche de la partie postérieure de l’œil dénommée choroïde. Celle-ci apporte oxygène et nutriments à la rétine et se charge de nettoyer les produits de déchet que génère la rétine. Tous ces échanges doivent être effectués en traversant une membrane très fine existante entre la rétine et la choroïde, la membrane de Bruch. Ce sont précisément ces anomalies dans cette dernière structure qui causent initialement la DMLA. Ainsi, il se peut que ces changements empêchent la rétine de bien se nourrir, ce qui cause la dégénérescence secondaire de la rétine qui repose sur cette zone, ce qui reçoit le nom de forme sèche ou atrophique de la maladie. Il se peut également que le manque de nutriments et d’oxygène entraîne le développement anormal de vaisseaux qui finissent par détruire les structures qui les entourent au fur et à mesure de leur croissance, ce qui reçoit le nom de forme humide ou exsudative.

Facteurs de risque 

L’âge est le facteur de risque le plus important, il peut y avoir des cas à partir de 55 ans mais les plus habituels surviennent à partir de 70 ans.
Facteurs héréditaires : si un membre de votre famille souffre de cette maladie vous y êtes plus prédisposé.
Tabagisme et excès d’exposition au soleil.
Déficit de nutriments naturels présents dans la rétine.

Il y a deux types de dégénérescence maculaire 

La dégénérescence maculaire sèche est la plus fréquente, son évolution est plus lente, le patient note une vision trouble et une distorsion des lignes droites qui lui semblent ondulées. La DMLA sèche n’a pas de traitement spécifique mais il faut faire un suivi. Il est conseillé de faire le test de la grille d’Amsler pour vérifier comment on voit ces lignes.

La dégénérescence maculaire humide ou exsudative est moins fréquente mais sa progression est plus rapide. Il se produit une croissance anormale des vaisseaux sanguins derrière la macula, ce qui provoque la croissance de néovaisseaux très fragiles, qui saignent et qui perdent du liquide.

 Aucun changement apparent

Macula saine, aucun changement de drusen ou pigmentaires

Changements d’âge normal

Seulement druses (petit drusen) sans modifications pigmentaires

DMLA précoce

Moyen drusen et / ou hyperpigmentation

DMAE avancé

Lésions néovasculaires associées à et / ou l’atrophie géographique